Construite dans le but initial de relier les différents pôles industriels du Territoire de Belfort, la ligne de Belfort-Delle devint rapidement sujet de polémiques.
 
 
 
L’entre deux guerres

C'est en 1934 que l'électrification en courant monophasé des CFF (Chemins de fer Suisse), arrive en gare de Delle ou 130 personnes sont employées.
Dés l'ouverture de la ligne, un trafic important de voyageurs et marchandises venant de Paris, Calais vers la Suisse et l'Italie y transit.
Au service du 1er mai 1905, les trains de Voyageurs Rapides C et D assurent le service direct de Boulogne à Berne via Delle. Les trains SA et SR Rapides Facultatifs sont affectés au service du train de luxe "Paris-Calais-Interlaken-Engadine-Express" organisé par la Cie Internationale des Wagons Lits. En trafic Marchandises l’activité internationale est tout aussi importante. Par exemple le train AD est direct de Delle à Longwy et Ecouviez. Il est affecté au transport des denrées et marchandises de Suisse, d’Italie et de France pour la Belgique et la Hollande. Ce train reçoit aussi à Delle les wagons du trafic de la Suisse pour l’Angleterre via Laon et Boulogne à donner à Belfort au train 94.Le train 92 est direct de Delle à Pantin.
Comme partout, la première guerre mondiale ralenti les activités ferroviaires. En 1938, les omnibus sont transférés sur route ( ainsi que sur la ligne Montbéliard-Delle).
Le 29 septembre 1944, la gare est bombardée par l'aviation anglaise. Le point frontière à été rouvert le 1er août 1945.
 
 
       
      Crédits    Mentions légales    Réalisation PIMENTIC