L’Association Interligne TGV Belfort-Bienne a été fondée en 2001. Elle a pour but de contribuer à la réouverture complète de la liaison ferroviaire Belfort-Bienne
 
 
 
Lueur sur la ligne ferroviaire Belfort-Delle

Belfort et Delémont, le 22 septembre 2002. Pour la première fois depuis dix ans, un train voyageurs a circulé sur la ligne Belfort – Boncourt. Ce convoi spécial acheminait une partie des 170 invités à la rencontre franco-suisse organisée par l'association interligneTGV Belfort-Bienne en gare de Boncourt à l'occasion du 125e anniversaire de la ligne. Plusieurs personnalités et institutions ont apporté à cette occasion leur soutien au projet de réouverture complète de la ligne Belfort-Bienne.

"Quelque chose bouge. On passe d'une logique de démantèlement à une logique de développement", s'est exprimé Jean Rosselot, le Vice-Président du Conseil régional de Franche Comté. Ce dernier est déterminé et il est disposé à jouer le rôle de locomotive pour faire avancer ce projet. Philippe Gauderon, représentant des CFF, lui a emboîté le pas, précisant que "nous sommes prêts, dès demain s'il le faut, à parcourir les derniers 20 kilomètres". M. Gauderon a toutefois ajouté que face aux nombreux projets annoncés, "il sera nécessaire de faire des choix". Le Directeur régional de la SNCF à Strasbourg, Alain Declercq a affirmé que la SNCF serait "un partenaire actif". Christian Proust, Vice-Président de l'association interligneTGV et Président du Conseil général du Territoire de Belfort a pour sa part constaté que les raison de la fermeture du tronçon Delle-Belfort ne sont plus valables aujourd'hui. Tout au contraire, sa réouverture prend tout son sens avec l'implantation d'une gare TGV entre Delle et Belfort. Quant à Pierre Kohler, Vice-Président de l'association interligneTGV et Ministre de l'environnement et de l'équipement du Canton du Jura, de retour de Johannesburg, il a estimé que la "réouverture concrétisera les politiques en faveur des transports publics et du développement durable".

Face aux soutiens tant des milieux politiques que ferroviaires, Raymond Forni, Président de l'association interligneTGV Belfort-Bienne s'est déclaré heureux et confiant. Conscient que la manifestation du dimanche 22 septembre ne constitue que la première étape d'un long parcours, l'association qu'il préside poursuivra sans relâche son travail de promotion dans tous les milieux intéressés par un réseau ferroviaire dense et performant.
 
 
       
      Crédits    Mentions légales    Réalisation PIMENTIC